Alerte sanitaire Covid-19

Suite aux nouvelles mesures sanitaires instaurées le 14 mars, le Conseil de l'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes demande à ce que l'ensemble des rendez-vous non urgents soient reportés jusqu'à nouvel ordre.
Un service d'urgence va être mis en place selon les directives de l'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes.
À ce titre, merci de nous contacter uniquement sur l'adresse mail du cabinet.
Pour tous les autres rendez-vous que nous sommes au regret de devoir reporter, nous prendrons rapidement contact avec vous, par téléphone ou mail, afin de les fixer de nouveau et assurer la continuité des soins dès que les conditions de sécurité nous le permettront.
Nous sommes sincèrement désolés pour les désagréments occasionnés par cette situation.

Adresse mail du Cabinet : scm.zafrani.vadot@wanadoo.fr


Le cabinet du Dr Florence Zafrani, dentiste à Nancy (54), vous présente le principe de l'endodontie, ou dévitalisation.

L'endodontie est la partie de l'odontologie qui traite de l'intérieur de la dent. Elle consiste dans le traitement et la prévention des infections péri-apicales.
Le dentiste réalise le traitement endodontique d'une dent lorsque celle-ci ne peut plus être gardée vivante, soit parce qu'elle est déjà nécrosée, soit parce qu'elle risque de le devenir (dévitalisation).

 

Traitement endodontique


Le traitement endodontique consiste à :

  • éliminer ce qui reste de tissus vivants infectés ou potentiellement infectés à l'intérieur de la dent (pulpe dentaire)
  • bien nettoyer l'intérieur de cette dent, par une action mécanique : grattage de la surface intérieure des canaux pulpaires (à l'aide de limes endodontiques manuelles ou mécaniques), associée à une action chimique : irrigation avec de l'hypochlorite de sodium
  • mettre en forme la lumière canalaire jusqu'au foramen apical, à l'aide de limes manuelles ou de limes mécanisées afin que la solution d'irrigation pénètre partout.
  • sécher le système canalaire
  • réaliser l'obturation canalaire.

Pour cela le dentiste réalise généralement une anesthésie locale, pour que le geste ne soit pas douloureux. (La dent, même partiellement nécrosée, restant généralement sensible.). Une ouverture adéquate est réalisée au niveau de la face occlusale de la dent, pour accéder à la pulpe camérale et radiculaire.
Ensuite il faudra reconstituer la dent, soit avec une obturation coronaire si cette dent n'est pas trop délabrée, soit par une reconstitution prothétique (couronne) si elle est trop délabrée, afin d'assurer l'étanchéité du traitement et éviter que la racine ne soit recolonisée par les bactéries.